Exposition patrimoniale

L’aventure des fumetti malgaches

L‘âge d’or de la bande dessinée à Madagascar

Koditra n° 16, extrait
Les années quatre-vingt et le rayonnement de la BD populaire dans la Grande Île

Les années quatre-vingt correspondent à l’âge d’or de la bande dessinée malgache. Celle-ci se caractérise par une prolifération de revues et de séries, phénomène unique en Afrique.
Sur le plan éditorial, on y constate le règne des magazines et comics books dans le monde de la BD malgache, avec des tirages moyens de 3 000 exemplaires. Le paroxysme sera atteint en 1989, année où vingt-huit structures éditoriales déversant une trentaine de publications mensuelles sur le marché seront recensées. Les différentes revues éditées (Danz, Avotra, Benandro,…) seront un lieu d’expression créative extrêmement important pour de jeunes auteurs qui ont pu laisser éclater leur inspiration issue de la culture des comic-books italiens (les « fumetti ») et du cinéma populaire : aventure, karaté, western, horreur… L’immense majorité des titres était en malgache ou en version bilingue et peu d’albums cartonnés seront édités.
L’aventure durera une douzaine d’années. À partir de 1991, la crise économique entraîne le déclin du genre. Le pouvoir d’achat s’effrite et la désastreuse pratique de la “location” des livres, formule qui satisfait les loueurs et lecteurs de BD mais ruine les créateurs. Les maisons d’édition (Tsileondriaka, Danz, EH !) ferment toutes leurs portes progressivement.
La grande époque des magazines et séries spécialisées BD se termine dans le pays.
C’est sur cette aventure exceptionnelle dans un pays du sud que l’exposition se penche. L’objectif est de mettre en valeur le talent et l’énergie de ces créateurs et éditeurs qui ont fait rêver des centaines de milliers de lecteurs locaux.

Christophe Cassiau-Haurie

Bery, p. 32

L’exposition patrimoniale L’âge d’or de la bande dessinée malgache dans les années quatre-vingt est réalisée à partir de la collection personnelle de Christophe Cassiau-Haurie, qui comprend une centaine de pièces différentes, essentiellement des revues et ouvrages de l’époque.
Le livret, réalisé à partir de photos et reproductions, accompagné d’un texte historique et explicatif de la plume de Christophe Cassiau-Haurie est disponible pour un prix modique (2 €) pour les lecteurs intéressés..

Christophe Cassiau-Haurie sera présent sur le SoBD où il participera à plusieurs tables rondes sur la bande dessinée malgache.

Ça se passe où ?

Exposition installée
à la médiathèque La Fontaine de La Canopée
10 Passage de la Canopée, 75001 Paris.

Horaires d’ouverture

Mediathèque La Fontaine La Canopée

Comment y aller ?

Métros & RER :
Chatelet – Les Halles (lignes A, B, D, 1, 4, 7, 11, 14)
Étienne Marcel (ligne 4)
Louvre Rivoli (ligne 1)

Bus :
Chatelet (lignes 47, 58, 74, 76, 85)

Médiathèque La Canopée La Fontaine

Médiathèque La Canopée La Fontaine. Plan de situation.

L’exposition L’âge d’or de la bande dessinée malgache  s’insère dans le cadre plus large de la présence malgache sur le SoBD, le salon de la bande dessinée au cœur de Paris.

L’exposition L’âge d’or de la bande dessinée malgache
est organisée en partenariat avec la

Logo Fondation H

et

Paris Bibliothèques